Rss

Archives for : presse

NOTELE pour Mai z’impro!

reportage de Notélé sur Mai ‘z’impro!

Merci l’Avenir

Belle réussite pour l’impro

Belle réussite pour l’impro

Source: lavenirLouis BRENNET

MOUSCRON – La salle du Centre culturel de Mouscron, à côté de la bibliothèque, a vibré au son des rires et des belles réparties.

Publicité

Festival international d'impro 2013
Festival international d’impro 2013

L’an dernier, les Mouscrobes, l’équipe d’impro de la Maison de Jeunes «La Prairie», organisait leur premier tournoi international d’improvisation. Pour rappel, il s’agissait d’inviter des équipes de cette discipline à s’affronter durant trois jours.

Pour cette deuxième édition, la troupe de joyeux lurons et le centre culturel mouscronnois a récidivé en réajustant quelque peu le concept. «Cette année, ce n’est plus un tournoi, mais bien un festival international d’impro que nous avons organisé, nous confie Adrien Degoes, directeur artistique de la troupe. Le tournoi impliquait une compétition et donc un gagnant. Ce qu’on veut, c’est offrir une vitrine à l’improvisation à Mouscron tout en partageant des moments d’échanges avec les autres équipes présentes». Vendredi, samedi et dimanche soir les équipes d’impro de Mouscron, de Fribourg (Suisse), de Valence (France) et de Wapi (Wallonie Picarde) se sont affrontées sur la «patinoire» (zone de jeux dans l’improvisation).

Côté public…

Les visiteurs ont répondu présents à chacun des trois soirs de «matchs». «Surtout le samedi, précise, le directeur artistique. Il y a un public d’habitués, mais on a vu également de nouvelles têtes». Car il est vrai qu’il n’est pas rare de voir les Mouscrobes sur les affiches à Mouscron, ces derniers se produisent régulièrement et drainent un certain public. «Mais ce qui était vraiment chouette, ce sont des gens qui avaient prévu de venir qu’un seul soir et qui sont finalement revenus les trois jours».

Côté échange…

À en croire l’organisation, le week-end a été extrêmement enrichissant. Adrien Degoes parle même de la «magie de l’impro». «Il y a eu les premiers matchs vendredi et on a senti l’évolution durant tout le week-end». Il faut savoir que les échanges informels, en dehors de la «patinoire», partagés à travers les activités organisées par les accueillants ont également fourni l’entente cordiale entre les équipes. Les troupes française et suisse ont donc pu découvrir quelques joyaux du plat pays ce week-end : «Ils étaient vraiment impressionnés par les mitraillettes de la friterie», confirme le Mouscrobe. À un point que c’est devenu une blague redondante entre les improvisateurs.

Un dernier objectif du festival d’impro hurlu est d’offrir une visibilité et une ouverture à notre équipe mouscronnoise à l’international.

«De bons échanges comme ceux-là nous permettent d’être invités à notre tour ultérieurement et de “ nous ouvrir au monde ”», conclut Adrien.

un petit article

  • Mise à jour : vendredi 17 mai 2013 06h00

Mouscron

On improvise pendant trois jours

  • Source: lavenir
  • Denis Vanderbrugge
Dès ce soir, les Mouscronnois affronteront sur leur ring des jouteurs de Valence et Fribourg.

Dès ce soir, les Mouscronnois affronteront sur leur ring des jouteurs de Valence et Fribourg.

MOUSCRON – Dès ce soir et jusqu’à dimanche, la bibliothèque sera le théâtre de la seconde édition du Festival «Mai Z’impro».

Si vous cherchez une activité pour le week-end, il n’est pas encore trop tard pour improviser une petite sortie à la bibliothèque de Mouscron. Dès ce soir et jusqu’à dimanche, vous y rencontrerez des gens qui ont fait de l’improvisation leur art. Dans le cadre de la seconde édition du festival «Mai Z’impro», quatre équipes venues de France, de Suisse et de Belgique s’affronteront durant trois soirées.

Contrairement à l’an dernier, il ne s’agira pas d’un tournoi : «Il n’y aura pas de demi-finales et de finale, explique Adrien De Goes, directeur artistique de l’équipe locale des Mouscrobes. Le principe est que chaque équipe se rencontre une fois dans une joute amicale. Bien sûr il y aura un arbitre et un gagnant à l’issu de chaque match, mais l’objectif est avant tout de proposer un beau spectacle au public présent. Des personnalités culturelles de la région décerneront des étoiles à l’équipe qu’ils ont le plus appréciée.»

Pour le «Mai Z’impro» 2013, les organisateurs de la maison de jeunes «La Prairie» sont allés chercher des équipes d’impro prêtes à évoluer dans le même état d’esprit : «Nous recevrons donc une équipe de Fribourg pour représenter la Suisse, une formation de Valence qui défendra les couleurs de la France et nos Mouscrobes qui improviseront pour la Belgique, indique Adrien De Boes. La petite nouveauté de cette édition est que la quatrième équipe sera une sélection des meilleurs jouteurs de Wallonie picarde.»

Si les soirées de vendredi et dimanche commenceront à 20 heures, celle de samedi débutera une heure plus tôt. Le public assistera en effet en avant soirée à une joute entre les juniors qui fréquentent les ateliers d’improvisation de la Prairie : «Cela fait 8 ans que ces ateliers existent, reprend notre interlocuteur. La première édition du Mai Z’impro nous a permis de toucher un nouveau public. Ce sont des jeunes qui ne connaissaient pas l’improvisation et qui ont suivi l’atelier pendant une année. S’ils ont déjà disputé des matchs en off, il s’agira de leur première joute devant public et avec un arbitre. Leur offrir la scène est une façon de les mettre en évidence.»

L’an dernier, la première édition de Mai Z’Impro avait été couronnée de succès : «On s’était dit qu’avoir un public d’une cinquantaine de personnes chaque soir serait très bien. Finalement, nous avons eu une centaine de personnes. Nous avons donc pleinement atteint notre objectif qui était de faire rayonner l’impro. Désormais, à Mouscron, les gens savent, grâce au festival, ce qu’est un match d’improvisation», se réjouit Adrien De Goes.

La seconde édition de «Mai Z’impro» contribuera encore un peu plus à la notoriété de la discipline à Mouscron. Elle suscitera peut-être quelques vocations pour étoffer un peu plus les rangs des jouteurs des Mouscrobes.

Rendez-vous à la bibliothèque (rue du Beau-Chêne) vendredi et dimanche à 20 h, samedi à 19 h. PAF : 5 € (4 € sur réservation au 056 342 044)

un article dans l’avenir